Elie Saab, l’habilleur convoités des tapis rouges

Elie Saab est un nom désormais très célèbre dans le milieu de la haute couture et de la mode. L’histoire du styliste Elie Saab, tout autant que ses réalisations, ne cesse de fasciner l’intégralité du milieu de la mode. Elie Saab ou l’histoire du styliste qui conçoit ses robes comme des apparitions.

Elie Saab conçoit ses robes comme des apparitions

elie-saab.jpg

Dès son plus jeune âge, le styliste manifestera une grande passion et talent inné pour la couture. Vers l’âge de neuf ans, il se mettra ainsi à coudre ses tout premiers modèles avec les moyens du bord. Petit à petit, le styliste se fera un connaitre autour de lui.
Se donnant les moyens, le jeune styliste étudiera la couture jusqu’à ses dix-huit ans, où il décidera de lancer sa propre affaire. En 1982, il ouvrira les portes de son premier atelier de couture avec une équipe d’une dizaine de personnes. Après quelques mois de dur labeur, le styliste dévoilera au grand jour sa première collection, qui ne manquera pas de séduire le public (principalement féminin) venu assister à l’événement. Par la suite, Elie Saab enchainera les succès planétaires avec des robes toutes plus somptueuses que les autres.
Le styliste tire sa renomméed’un style très particulier se trouvant à mi-chemin entre modernité occidentale et orientale. Le styliste privilégie les matières nobles et légères pour ses réalisations, qui à chaque apparition, sont qualifiées par les critiques comme « une apparition ».En effet, sur le podium ou dans les vitrines des magasins, les robes d’Elie Saab resplendissent et envoutent le regard telle une apparition.

Des robes sublimes réclamées dans le monde entier

des-robes-sublimes.jpg

Si dans son plus jeune âge Elie Saab concevait des robes pour ses jeunes sœurs et pour les femmes de son quartier, aujourd’huile styliste habille les plus grandes stars de la planète.
Tout le gratin d’Hollywood s’arrache les robes d’Elie Saab, allant de l’actrice Halle Berry qui l’a fait connaitre en 2002 en portant une de ses robes, en passant Emmanuelle Béart qui elle n’a pas manqué de porter une des robes du styliste au Festival de Cannes de 2006.

 

Author: Hugo Rodrigues

Share This Post On